Accueil / Actualités / Une finale chaque week-end

Une finale chaque week-end

195

visite
Catégories: Actualités

***

Trois matchs, trois défaites, 10 buts encaissés, 2 buts marqués … Le triste bilan de la Une place le club dans une mission commando pour espérer ne pas figurer sous la barre en juin prochain. Le groupe s’apprête à passer dans une dynamique de coupe où chaque match sera une finale vers l’objectif sauvetage. Et la prochaine rencontre contre Jorat-Mézières ne vaudra pas 3, 6 ou 9 points … Elle sera tout bonnement un des derniers virages à prendre pour ne pas dévaler la mauvaise pente. Rien n’est encore perdu mais tout se jouera sur le mental que chacun est prêt à mettre au service de l’équipe et du club.

***

Si la défaite initiale contre Benfica avait été considérée comme un joker grillé lors d’un match de reprise et que celle de Champagne était parfaitement logique sans que la Une ait foncièrement démérité, celle d’Aigle a généré une onde de choc et une prise de conscience collective qu’il n’y avait désormais plus de plan B pour ce second tour.

Alors que 6, 4 ou même 3 points auraient fait du bien aux jambes comme au moral, le zéro pointé et la manière dont la Une a été dominée dans le chablais a secoué un staff et un groupe désormais au pied du mur et devant un horizon qui se résumera au prochain match et à se concentrer sur des valeurs de guerriers, de combats et de solidarité avec toute la lucidité que la situation exige.

Le week-end de Pâques qui s’ouvre permet donc de souffler et de réfléchir avant de se lancer dans une semaine capitale et déterminante durant laquelle il faudra travailler avec intensité pour préparer l’affrontement du samedi 7 avril. Un objectif dont il faut prendre la mesure avec gravité mais sans pour autant faire n’importe quoi. En espérant que la météo permette enfin de jouer dans de bonnes conditions à Penthalaz, il faudra faire la différence aussi bien dans l’engagement que dans les moindres détails qui peuvent faire basculer un match et que la Une manque de manière systématique depuis un moment déjà.

Le groupe sait disposer de toutes les qualités nécessaires pour rivaliser avec ses concurrents directs. Il lui faut cependant trouver le détonateur collectif qui permettra d’inverser la tendance actuelle afin de retrouver le goût irremplaçable de la victoire qui donne confiance et qui peut libérer nos joueurs des crispations actuelles.

Rendez-vous à toutes et à tous le samedi 7 avril prochain pour une union sacrée qui sera nécessaire pour se donner les moyens de lutter contre un adversaire aux valeurs de combats et de cœur bien connues.

Et d’ici là d’excellentes fêtes de Pâques et de très bonnes vacances à celles et ceux qui en profiteront !