De l’ombre à la lumière

480 visites
Actualités

Trois points sur douze possibles, c’est le triste et maigre bilan du dernier week-end de l’été avec trois défaites aux scénarios pourtant bien différents. Seule la Deux est parvenue à s’imposer samedi soir donnant un peu de baume au cœur à des supporters encore traumatisés par le cuisant échec de la Une jeudi soir. Grosse satisfaction également chez les juniors avec la victoire 4-0 des juniors B contre VPC qui permet à notre club de rééquilibrer un peu le bilan des derbys jusqu’ici tous perdus. Au-delà du terrain c’est bien les projecteurs de Penthaz qui inquiètent le plus puisqu’ils pourraient définitivement rendre l’âme dans les jours à venir si la réparation de la dernière chance qui sera tentée lundi ne fonctionne pas sur la durée. De quoi donner quelques aigreurs au ventre et sueurs froides en espérant que le pire pourra être évité.

 

Venoge 30+ R – Suchy-Ependes

Match arrêté sur le score de 1-3 en raison d'une panne des projecteurs

Nouveau cauchemar sur le site de Penthaz où une énième panne des projecteurs a conduit le club à subir un deuxième match arrêté cette année synonyme de forfait. Après 18 mois de faux-semblants et de multiples réparations, la vétusté de l’installation est désormais démontrée avec une surtension qui aurait pu causer bien plus de dégâts sur le bâtiment de la salle de gym au cœur duquel se trouve le panneau électrique où les projecteurs prennent leur énergie.

L’obsolescence des projecteurs de Penthaz et leur possible fin de carrière ouvrirait une période incroyablement compliquée pour la pratique du football au quotidien lorsque l’on sait qu’il s’agit du site où rien que les seniors y disputent entre 1 et 2 match/s en soirée par semaine tout au long de la saison. Cela sans compter les entrainements et le report de charge qui devrait avoir lieu sur les autres sites. Une catastrophe pure est simple au moment où la Commune fait état de difficultés financière et engage des économies jusqu’au niveau des sociétés locales.

L’incertitude qui continue de planer autour du développement d’infrastructures scolaires à moyen terme constitue un obstacle supplémentaire s’il fallait défendre un investissement de 200 à 300’000.- pour une nouvelle installation sur une période d’exploitation limitée … ou pas. On croise les doigts et on serre les fesses pour que la réparation de la dernière chance qui sera tentée aujourd’hui ait les effets escomptés jusqu’à ce qu’il soit possible de déboucher enfin sur un projet concret de nouvelles installations que le club réclame depuis près de 15 ans désormais.

Pour ce qui est de jeudi dernier il est avant tout regrettable que ce match n’ait pu être mené jusqu’à la fin avec les conséquences pour tous les acteurs mais également au niveau de l’image du club et ce même si le score était de 1-3 au moment de l’incident. Enfin le FC Venoge lance d’ores et déjà un appel aux membres du club domiciliés à Penthaz et possiblement actifs dans le législatif communal de poser les bonnes questions si tant est qu’un préavis concernant le club apparaisse à l’ordre du jour des prochains conseils. Merci d’avance !

 

Bavois-Chavornay – Venoge 30+ C

4-3 (4-0)

Si une défaite n’est jamais un bon résultat, celle des seniors 30+ C concédée à Bavois peut être qualifiée d’honorable. Car obtenir un résultat positif contre Bavois est déjà chose complexe en soit et ce davantage encore lorsque le match se déroule sur l’immense terrain des Peupliers. Mais remonter de 4-0 à la mi-temps à 4-3 à la 75ème minute est un exploit qui mérite d’être souligné pour un résultat final qui n’a rien d’infamant pour les hommes de David Roux.

Les seniors 30+ C restent donc au-dessus de la barre et se préparent à accueillir un concurrent direct jeudi prochain à Penthaz … ou Penthalaz selon ce qui se passera pour les projecteurs. Une victoire contre Etoile-Broye permettrait de faire un bon pas en direction du milieu de classement qui nous suffirait très bien en fin de saison. A noter que les seniors 30+ C enchaineront ensuite avec un match de coupe vaudoise contre les seniors élite du FC Bex, à domicile, le lundi 30 septembre.

 

Venoge – Champvent II

3-4 (1-2)

Si tout le monde (en tout cas beaucoup de monde) aurait signé pour les 4 points récoltés sur les trois premiers matchs de cette saison, personne (ou peut de monde) aurait pu deviner le désastre du match de jeudi passé qui devait être, après l’excellente prestation de Bosna Yverdon, le début d’une vendange de points contre des équipes où toute perte de point entame les projections que notre première équipe et son staff ont dessiné cet été.

Tout d’abord beaucoup de fidèles supporters s’étonnaient de voir ce match se jouer un jeudi de semaine alors que l’adversaire était une Deux d’un club qui dispose d’un solide contingent dans sa Une qui évolue dans le haut du tableau en deuxième ligue. Pour répondre en toute transparence à cette question ce match a bel et bien été avancé pour nous permettre de disposer de pièces maitresses qui n’auraient pas été là si nous avions maintenu ce match à l’horaire traditionnel du dimanche. Il faut donc se faire une raison quant aux éléments à prendre en compte aujourd’hui pour organiser une saison qui ne souffraient d’aucune discussion à une certaine époque. Et si nous concédons volontiers que jouer deux jeudis de suite, alors que les seniors jouent simultanément par ailleurs, n’est vraiment pas idéal, le comité assume le choix de faire en sorte que l’équipe fanion soit toujours dans les meilleurs conditions pour chaque rencontre, le reste leur appartenant.

Si notre adversaire s’est donc bel et bien présenté avec quelques renforts, ces derniers n’ont en rien élevé le niveau d’une équipe largement à la portée des locaux. Mais au jeu de devoir sans arrêt recomposer un onze qui n’est jamais le même match après match, à certains postes capitaux notamment, la Une ne parvient donc jamais à construire des automatismes dans la durée. La défense a donc particulièrement souffert jeudi soir et a offert 4 des … 4 goals encaissées lors d’une soirée durant laquelle il paraissait pourtant possible de passer malgré une prestation à oublier. Mais Champvent II tenait son os et exploitait merveilleusement bien le scénario d’une partie à sens unique dans un contexte où beaucoup n’étaient pas à la hauteur mais surtout pas prêts à faire les efforts nécessaires pour passer.

Les lendemains d’hier sont donc douloureux avec une réaction attendue dès mercredi lors d’un match de coupe à Bottens contre une équipe installée à la première place de son groupe avec 4 victoires en autant de matchs, une attaque en feu avec 26 goals marqués et une défense de fer qui n’a plié qu’une seule fois en championnat jusque-là. Au-delà du résultat et d’une potentielle qualification au tour suivant ce match arrive à point nommé pour réveiller l’amour propre de joueurs qui doivent maintenant pleinement mesurer les efforts qu’il faudra faire pour aller chercher des points contre Chavornay, Veyron-Venoge, Assens et Cie où il s’agira d’être dans de toutes autres dispositions.

Et quand on sait qu’il faudra jouer un certain nombre de ces matchs sans des joueurs importants, il va bien falloir que le groupe aille chercher ce supplément d’âme et d’engagement pour ne pas devoir adapter les objectifs dont il se sent légitime cette saison.

 

Venoge II – Croy

3-1 (1-1)

La Deux a remporté son second succès de la saison au bout d’un match qu’elle aurait dû plier en première mi-temps. Comme contre Cossonay une semaine plus tôt, les hommes d’Elio ont vendangé une kyrielle d’occasions qui auraient dû leur permettre de boire le thé avec une, deux voire trois longueurs d’avance. Si on sent clairement l’immense potentiel dont cette équipe dispose dans cette ligue, les approximations tactiques et techniques coutent encore cher avec des matchs qui se compliquent alors qu’ils devraient être maitrisés facilement.

Mais l’équipe apprend et avance et contrairement à ce qui s’était passé dans le derby, la Deux s’est montré patiente et a pu passer l’épaule aux 70ème et 80ème minutes pour une victoire qui ne souffre d’aucune discussion mis à part qu’elle aurait dû se dessiner bien plus tôt. Il va donc falloir travailler ces situations de possessions et de transitions vers l’avant dont actuellement 2 sur 3 se terminent par des mauvais choix ou alors par des erreurs techniques lors du dernier geste. La Deux se trouve donc à un moment où elle doit poursuivre sa construction d’équipe tout en gommant les erreurs et en augmentant sensiblement son taux de concrétisation. Elle en est clairement capable mais seule la vérité du terrain le démontrera et ce dès samedi prochain à Montcherand.

 

Menu de cette première semaine d’automne

Lundi 23 septembre à 20h00 à Penthalaz : Venoge 40+Grp 13 coteaux pour le compte de la coupe vaudoise

Mercredi 25 septembre à 20h00 à Bottens : BottensVenoge I pour le compte de la coupe vaudoise

Jeudi 26 septembre à 20h00  là où il y aura de la lumière : Venoge 30+ CEtoile-Broye

Vendredi 27 septembre à 20h00 à Sainte-Croix : Sainte-Croix/La SagneVenoge 30+ R

Samedi 28 septembre à 19h00 à Montcherand : MontcherandVenoge II

Dimanche 29 septembre à 14h00 à Cheseaux : Cheseaux IIVenoge I