Fin de la belle histoire

985 visites
Actualités

L’aventure des Seniors 40+ en Coupe Suisse s’est achevée ce samedi 17 octobre dans un quart de finale joué dans le berceau de la Suisse. Nos anciens n’ont clairement pas à rougir de cette élimination qui s’est jouée aux tirs au but dans une séance qui n’a cette fois pas tourné en leur faveur. Une loterie durant laquelle un Martial blessé n’aura pas pu rééditer ses exploits des huitièmes et où Tai et Jo auront vu leurs essais être stoppés par un gardien local déterminant. De cette superbe aventure il faut évidemment retenir que nos seniors restent invaincus en Coupe Suisse durant le temps réglementaire et qu’ils ont livré deux sublimes performances. Retour sur un déplacement qui restera dans l’histoire.

 

FC Ibach (SZ) – FC Venoge

1-1 (5-3 après TB)

C’est en car que l’équipe et une partie de supporters ont pris la route du canton de Schwyz en ce 17 octobre humide au cœur de cette suisse-centrale où le suisse-allemand ne rend pas hommage aux souvenirs du hochdeutsch appris à l’école grâce à la famille Schaudi. Plusieurs autres délégations de supporters arrivaient dans l’enceinte d’un Gerbihof rattrapé par le Coronavirus avec lequel la population locale a récemment fait connaissance. Une rencontre sur le tard mais a priori suffisamment forte pour donner l’impression aux vaudois habitués des circonstances de jouer à domicile. Seul le speaker local parvenait à rappeler à l’assistance que la spécialité locale était bien la bratwurst et non le papet. Plaisanterie à part il faut reconnaitre à cet homme une immense énergie à commenter les actions du match entre une multitude de références aux pages jaunes locales.

C’est à 14h00 tapante que ce quart de finale s’est ouvert sur un terrain gras et lourd qui démontre à quel point nous sommes parfois prudents et tatillons dans nos contrées sachant qu’un match de haut de classement de deuxième ligue interrégionale suivait à 18h00. Sur le terrain les deux équipes livraient une opposition plutôt équilibrée tout en devant reconnaître aux locaux une supériorité dans l’axe du terrain. Habiles dans la transition entre jeu horizontal et vertical, les bourbines restaient pourtant à la merci de quelques bons mouvements des welches qui parvenaient à se créer la première grosse occasion de la rencontre par un centre de Tai qui trouvait Jo dont la reprise du gauche s’écrasait sur la barre du portier adverse qui était battu.

Ibach répliquait dans la foulée au travers d’un raté monumental qui doit probablement aux mauvais choix de crampons de l’attaquant en question qui, après avoir effacé Martial, réussissait seulement à accompagner le ballon en dehors de la surface de jeu. Le ouf de soulagement poussé par les supporters vaudois allait pourtant être de courte durée puisque les locaux parvenaient à ouvrir le score à la 24ème minute grâce à un Peter Schuh opportuniste. Mais hors de question pour les visiteurs d’abdiquer pour autant et c’est sur un coup franc dont Claudi a le secret que l’égalisation tombait dans les arrêts de jeu de la première mi-temps. 1-1 à la pause et des espoirs plein les chaussures.

 

 

Le retour au jeu dans un bourbier de plus en plus apparent commençait à jouer sur les muscles et les articulations des deux équipes. Les 2/3 de cette seconde période furent à l’avantage des locaux qui auraient pu passer l’épaule au niveau de la domination mais sans avoir de réelles grosses occasions. On sentait pourtant que les visiteurs misaient de plus en plus sur la série de tirs au but qui leur avait réussi un mois plus tôt. Certains choix de coaching s’opéraient dans ce sens dans les ultimes minutes de jeu qui allaient être totalement à l’avantage des vaudois.

A ce point que plusieurs rushs dignes des meilleurs présages allaient faire penser aux jaunes et bleus qu’une fin heureuse allait se dessiner avant la loterie des penaltys. C’est au-delà de la 70ème minute de jeu qu’un centre en retrait amené par les virevoltants et infatigables Luis et Tai parvenait à un Jo Peyron placé comme il ne l’a jamais été lors de ses 1’200 premiers goals pour les FC Penthaz, Rio Venoge et Venoge et … cette « scheisse » de poteau en a décidé autrement tout en soulignant le retour éclair du cerbère local !

C’est une nouvelle fois aux tirs aux buts que le destin des 40+ s’est donc joué. Mais cette fois les supporters vaudois ont rapidement compris à la démarche de Martial qu’il faudrait probablement compter avec un sans faute des visiteurs et à un tir hors cadre des locaux pour espérer pareille issue que lors du tour précédent. Les tireurs d’Ibach ont donc su exploiter la défaillance du genou droit de Martial alors que le portier Guillen réussissait deux parades déterminantes sur les essais de Tai et Jo et mettait ainsi un terme à l’aventure historique du FC Venoge en Coupe de Suisse.

Mais quelle fantastique histoire que ces deux matchs contre des équipes de suisse-centrale qui ont démontré, dans des circonstances certes particulières, à quel point la Suisse est riche des ses différences et à quel point les clichés restent heureusement et magnifiquement vrais entre suisse-allemands et welches. On retiendra ainsi que les vaudois ont joué deux fois à domicile en profitant de chaque instant et de chaque opportunité pour faire de cette petite séquence de formidables et impérissables souvenirs. Le FC Venoge tient également à remercier le FC Ibach pour le magnifique couteau suisse reçu à cette occasion et produit de la manufacture Victorinox dont le siège se trouve à Ibach et qui se trouve être le principal sponsor du club et dont les lames comptent parmi les principales images de la Suisse à l’étranger.

Un grand merci également à toutes celles et ceux qui ont fait le déplacement, aux deux coachs pour l’organisation du voyage et de la logistique ainsi qu’à la Confrérie qui a mis du beurre dans les épinards. Les magnifiques photos prisent par le frère de Christophe Sandoz sont disponibles sans attendre dans la galerie et on ne résiste pas à vous servir la revue des pronostics que certain-e-s se sont risqué-e-s à faire avant cette rencontre.

 

Venoge II – Turc Lausanne II

3-1 (1-0)

Lors de ce week-end particulier la Deux a poursuivi sa magnifique série d’invincibilité en s’imposant contre la Deux du FC Turc Lausanne qui avait pourtant choisi un effectif pour renverser la désormais seule équipe à ne pas avoir perdu dans ce groupe. Et les résultats des autres parties ont été plus qu’intéressants pour rester sur l’une des deux premières places à la fin de ce premier tour.

 

 

Pour cela la Deux s’apprête à entamer deux semaines anglaises décisives. Elle se déplacera dès demain du côté de Montagny pour y affronter Valmont I en match en retard. Elle recevra Vallorbe-Ballaigues samedi soir puis enchainera Orbe II et Ependes I à l’extérieur le mardi 28 puis le dimanche 1er novembre. Le chemin n’est donc pas simple mais la Deux l’empruntera avec énormément de confiance.

 

Venoge I – Veyron-Venoge I

2-1 (1-1)

Victoire importantissime dans ce derby de la Venoge qui, il faut le dire, a probablement été la pire rencontre de cette saison jusque-là. Largement supérieure à son adversaire malgré des absences importantes, la Une s’est heurtée à une équipe refusant le jeu au profit d’un combat physique et verbal toujours à la limite pour ne pas dire au-delà sur plusieurs interventions. Les visiteurs s’en sortent ainsi plus que bien avec un seul carton rouge.

La Une a fait le job, grâce à deux buts de Jeremy notamment, dans une rencontre qui est l’une de celle où seule la victoire compte. Surtout la Une poursuite une très belle série d’invincibilité que se heurtera ce mercredi en Coupe Vaudoise contre Bosna sur les installations d’Yverdon. Si un match de coupe reste un match de coupe à jouer pour gagner il est certain que cette partie qui s’annonce chaude ne devra en aucun cas prétériter cette fin de championnat durant laquelle les hommes d’Elio et Marco affronteront encore Assens et Champvent II.