La Deux et les Seniors « champion » menacés

499 visites
Actualités

Ce sont les films à l’affiche de cette fin de saison à savoir les opérations sauvetages de la Deux et des Seniors « champion ». Si à trois semaines de la fin du championnat la Deux reste du bon côté de la barre pour trois points et une différence favorable au fair-play sur son principal concurrent à la relégation, les Seniors « champion » accusent désormais un retard de quatre points sur le premier non relégable du groupe 1. Alors, missions impossibles ou non ?

 

Un joker et demi pour la Deux

Bien que renforcée lors de son déplacement à Suchy pour tenter de prendre des points à une équipe d’ores et déjà qualifiée pour les finales, la Deux est revenue bredouille au bout d’un scénario qui revêt de ceux qui peuvent expliquer la dimension qui sépare un premier d’un candidat à la culbute. Tout d’abord faire le voyage de Suchy un dimanche matin aux relents d’hiver s’est plonger dans ce que se fait de plus vétuste en terme d’installations (vestiaires au milieu du village et buvette en forme de favelas) mais paradoxalement ce qui se fait de mieux dans le groupe en terme de contingent avec trois ex-joueurs de ligue nationale au coup d’envoi.

Mais qu’est-ce qui peut bien donner envie à des joueurs de cette trempe de venir terminer leurs carrières dans de telles conditions alors que certains pourraient encore faire le bonheur d’équipes de ligues supérieures voir de Seniors « champion » qui deviendraient quasi-imbattables au-delà d’évoluer dans des infrastructures nettement plus convenables et récentes (et on ne parle pas des nôtres évidemment) ?

Mais passons cette question subsidiaire qui n’a rien à voir avec d’autres avantages que la magnifique vue qui subsiste sur le Lac de Neuchâtel pour parler de cette rencontre qui avait pourtant fort bien démarré pour les visiteurs. Car après une toile de Diego dès la 1ère minute et une frappe déviée de Glody à la 6ème, la Deux était bien partie pour faire vaciller des locaux pas encore réveillés. Ce d’autant que cette Deux renforcée parvenait à développer un jeu très intéressant source de la création d’une ou deux occasions supplémentaires d’aggraver le score.

Mais Suchy n’est pas premier depuis le début de la saison pour rien et s’est progressivement remis dans la rencontre en pouvant compter sur des joueurs d’expériences et de niveaux techniques au-dessus de la moyenne. Mais alors qu’il semblait possible pour la Deux de tenir le score à la mi-temps, Suchy parvenait à réduire le marque à la 42ème minute à bout portant dans une défense trop loin de joueurs capables de se retourner dans un mouchoir de poche. Premier coup du sort.

La seconde mi-temps reprenait avec des débats très équilibrés jusqu’au probable tournant du match. A l’assaut des vingt mètres adverse pour récupérer un ballon intéressant, Miguel était victime d’un attentat du numéro 4 adverse qui se jetait les deux pieds en avant sur les tibias de notre demi-défensif qui s’effondrait dans des circonstances qui pouvaient laisser craindre le pire pour son intégrité physique. Extrêmement bien placé sur cette action qui faisait l’unanimité du côté des spectateurs locaux et adverses, l’arbitre parvenait à ne sortir qu’un seul carton jaune se rendant coupable d’une erreur d’appréciation qui allait changer les contours de la seconde mi-temps. Alors que Suchy aurait dû jouer prêt de 30 minutes en infériorité numérique, les jaunes et bleus étaient doublement pénalisés par la décision arbitrale puisque suivie de la sortie de Miguel qui allait nous priver de notre pièce maitresse à mi-terrain. Deuxième coup du sort.

Désorientée et frustrée, la Deux commençait alors à subir les contres adverses et devait céder dix minutes plus tard sur une balle en profondeur qui allait surprendre tout le monde, y compris les supporters des visiteurs interpellés par ceux des locaux qui voyaient un hors-jeu sur cette phase. Très fair-play il faut le dire mais troisième coup du sort quand même.

Et alors que le match nul paraissait tout à fait possible, l’arbitre du jour régulièrement positionné à des kilomètres du cœur du jeu (sauf sur la blessure de Miguel) sifflait un coup franc sur une intervention régulière de Stevan à l’orée de nos seize mètres. Et sur le tir qui suivait Olivier commettait une faute de main qui laissait glisser le ballon à l’intérieur de la cage pour en faire le dernier coup du sort vers une courte défaite qui ne fait donc pas avancer nos desseins de maintien. Fort heureusement le résultat du match entre Azzurri Yverdon IB et La Sarraz/Éclépens III allait permettre le statut quo au classement à l’issue de ce dernier week-end.

Ce qui inquiète le plus aujourd’hui c’est surtout le calendrier de cette fin de saison qui place sur notre route les deux principaux protagonistes à la seconde place qualificative pour les finales à savoir Ependes et Cossonay dans l’ordre. Le prochain match de samedi contre Orbe II revêt donc d’une importance capitale et déterminante pour cette fin de saison en souhaitant éviter de devoir jouer le maintien lors de la dernière rencontre de ce championnat. L’heure est donc plus que jamais à l’esprit d’équipe et de club avec l’avantage de disposer encore à cette heure de notre destin.

 

Ballotage défavorable pour les Seniors « champion »

Qu’il est long et laborieux ce second tour pour des Seniors « champion » qui enregistrent blessure sur blessure avec leurs conséquences sur le jeu et donc sur les résultats. Pourtant tous ceux qui participent à l’opération sauvetage ne déméritent pas avec des défaites rageantes d’un seul goal d’écart qui se multiplient. Le foot est ainsi fait qu’il est impossible d’avancer au classement sans parvenir au moins dans certaines circonstances à sauver le point du nul.

A nombre de matchs égaux joués pour les équipes qui jouent la barre du bas les Seniors « champion » accusent un retard de quatre points sur Atlantic Vevey à trois matchs de la fin de la saison. Le prochain match contre une équipe de Montreux en souffrance ne pourra donc pas se terminer autrement que par une victoire au risque d’être déjà relégué mathématiquement si Atlantic Vevey renverse Grandson. Il faudra ensuite aller rendre visite à Bavois et recevoir Lutry alors qu’Atlantic Vevey recevra Thierrens avant de terminer à Crissier-Malley.

Au jeu des pronostics tout reste encore possible pour autant que les Seniors « champion » parviennent au moins à faire quatre points d’ici le 23 mai et qu’Atlantic Vevey n’en fasse pas un seul. Car dans ces circonstances le fair-play nous serait alors favorable. Une mission bien étriquée qui passe donc par le rétablissement d’un maximum de joueurs et la disponibilité de tous les autres pour commencer par une victoire jeudi prochain.

 

La Une officiellement maintenue

Si cela peut paraitre anodin aujourd’hui le maintien officiel de la Une en 3ème ligue n’était de loin pas gagné l’été dernier avec les événements que l’on connait. Grâce à un succès de hockey samedi dernier sur le terrain de Valmont la Une assure officiellement son maintien dans la ligue et dépasse par la même occasion Sainte-Croix/La Sagne pour s’établir à la 4ème place du classement juste derrière les trois ogres du groupe.

Une étape importante donc pour un groupe qui réalise un superbe deuxième tour et qui compte désormais en la personne de Brian Baali avec le meilleur buteur du groupe 4 du haut de ses 16 goals (4 contre Valmont et l’équivalent de 40% des buts inscrits jusqu’à aujourd’hui). Compteur qui lui permet de se hisser dans le cercle fermé des dix meilleurs buteurs de la catégorie. Chapeau à lui et à l’ensemble de ses coéquipiers qui doivent évidemment être associés à ces statistiques.

Prochain match contre Grandson II, à Grandson, le dimanche 12 mai prochain à 14h30.