Seniors KO, Actifs OK

265 visites
Actualités

Une fois n’est pas coutume, les actifs ont sauvé une semaine bien mal engagée par les seniors. Les 40+ et les deux équipes de 30+ ont en effet essuyé de très nettes défaites qui ont le mérite d’éviter les grands débats avant de tenter de faire mieux en avril. Les actifs ont quant à eux réalisés de belles opérations comptables à défaut d’être encore parvenu à produire des contenus stables et convaincants durant 90 minutes. Ce dernier week-end de mars permet donc d’aborder une nouvelle semaine riche en échéances et pas seulement sur le terrain.

 

Bavois-Chavornay – Venoge 40+

6-1 (3-1)

Quelle que soit la catégorie, ce n’est jamais une sinécure que de faire le voyage de Bavois. Hasard du calendrier, deux de nos équipes devaient se rendre au terrain des Peupliers lors de cette dernière semaine de compétition. Et c’est les 40+ qui ont ouvert le feu et de quelle manière. 6-1, au revoir M’sieur, dame ! A deux doigts d’une roue de vélo en tennis, nos moins jeunes footballeurs ont connu une soirée compliquée contre un adversaire qui alignait notamment, pour les initiés, Jean-Luc Risse et Bekim Uka. On ne peut donc rien reprocher de concret aux hommes de Laurent Gruber qui auront lieu de faire mieux dès demain, 1er avril, dans le derby de Cossonay, à la maison.

 

Seniors 30+ C – Grandson-Tuileries

0-5 (0-2)

En Espagne on appelle ça une « manita ». En bon vaudois on appelle ça une « déculottée ». Peu importe la langue, cela reste une lourde défaite à domicile qui est aussi sévère que bien réelle. Car les locaux ont bel est bien eu le dessus (et parfois largement) sur les visiteurs en première mi-temps. Mais là où nos attaquants tergiversaient ou voyaient leurs essais frôler les montants adverses, les visiteurs profitaient quand à eux des moindres cadeaux/espaces offerts pour empiler goal sur goal avec un réalisme froid. Alors oui, il y a des soirs comme ça où même les meilleurs connaissent des trous. Cela a été cruellement le cas pour notre dernier rempart et, à une occasion, pour notre libéro. Et quand ces hommes commettent des boulettes cela se paie souvent cash.

Rien de dramatique donc à ce moment de la saison mais des sentiments bien confus d’avoir manqué une occasion contre l’un des ténors du groupe qui dispose de profils d’attaquants que le FC Venoge ne sait plus produire … ou engager. Dans leur quête de maintien les seniors 30+ C feront le difficile déplacement de Thierrens le jeudi 4 avril prochain.

 

Lonay – Seniors 30+ R

4-1 (2-0)

Sur le terrain synthétique du leader du groupe, les seniors 30+ R n’ont pas réussi l’exploit de ramener quelque chose. La bonne nouvelle c’est que la bande à Olivier Liardon se dirige désormais vers des rencontres contre d’autres adversaires que ceux qui se dessinent pour la promotion.  Mais gare à la transition car celle-ci s’effectuera dès ce jeudi 4 avril, à domicile, contre l’une des deux seules équipes que nos seniors précédent au classement, Nord Gros de Vaud. On espère donc un premier résultat positif en 2019 avec le moyen de s’éloigner encore plus du bas du classement et de rester au contact du groupe de tête.

 

Bavois III – Venoge II

1-1 (1-0)

Jouer à Bavois à 19h00 ce dernier samedi s’était passer après un match de Promotion Ligue que les locaux ont gagné contre Bellinzone pour se rapprocher furieusement du podium de la 3ème ligue du football Suisse. C’est parfois un sentiment surréaliste au moment de prendre la route de ce coin du canton qui parait tellement isolé dans une plaine marécageuse. Dans ce contexte la Deux se présentait dans le domaine des Peupliers avec de nombreux joueurs absents pour des raisons qui dépassent souvent les mordus de football qui appartiennent à une époque définitivement révolue. C’est l’occasion de remercier chaleureusement Olivier Etter qui deviendra probablement le joueur le plus souvent utilisé cette saison en jouant sur deux tableaux.

En fin technicien et tacticien qu’il est, Jean-Marc Dupuis a tissé une toile qui a diablement pesé sur des locaux fringants qui pensaient probablement régler l’affaire dans les 20 premières minutes de la rencontre qui leur ont clairement appartenu. Mais à défaut d’être des artistes du ballon rond, les gars de la Deux ont fait preuve d’une abnégation sans faille qui les a rapidement replacé dans les débats malgré l’ouverture du score des locaux. Depuis la chaleur bienvenue de la buvette à la mi-temps, il faut même dire qu’on attendait la seconde période avec ce brin de confiance qui permettait de croire à ce que l’ont pouvait qualifier d’exploit.

L’expulsion de Juniors à la 55ème minute mettait pourtant un frein à cet élan en laissant présager le pire. Il n’en fut rien et les deux équipes allaient se retrouver à 10 contre 10 à la 67ème minutes ouvrant une fin de match de tous les possibles. Benoit Allemann parvenait ainsi à égaliser dans la foulée déclenchant une joie collective qui faisait plaisir à voir et qui voyait les visiteurs fondre sur des locaux complètement perdus pour le reste de la rencontre. Mais rien ne fut plus marqué pour glaner un nul synonyme de très bonne opération et surtout, on l’espère, d’un déclic pour le groupe. Car on n’en est persuadé, le maintien va clairement se jouer en coulisse. Il ne fait en effet aucun doute sur la capacité de ce groupe à rester en 4ème ligue la saison prochaine en profitant d’un entraineur qui devrait entrainer bien plus haut. Toutefois il faudra bien plus d’investissement et beaucoup moins d’excuses bidons pour ne pas participer aux entrainements de la semaine à pour prétendre à atteindre l’unique objectif de la saison. Alors Messieurs, cap ou pas cap ?! Réponse dès vendredi à domicile contre Croy.

 

Prilly Sports – Venoge

0-1 (0-1)

Jouer à 10h00 du matin un jour de passage à l’heure d’été est un contexte scabreux pour tout joueur et entraineur. Le faire sur le magnifique terrain de Prilly par une météo parfaite permet toutefois de relativiser. La Une abordait qui plus est une rencontre capitale contre le premier relégable du classement provisoire alors que les premiers résultats du week-end avaient notamment vu Bosna aller gagner à Chavornay pour ce qui est peut-être le début d’une « remontada » que tous les observateurs du groupe pressentant tant les bosniaques du Nord Vaudois se sont renforcés. Il fallait donc gagner ce matin (ou surtout ne pas perdre) pour prendre une option très nette sur le maintien mais se laisser également le droit de penser à rejoindre les meilleurs.

Et le match de ce matin s’est déroulé en deux mi-temps bien distinctes. La première parfaitement maitrisée et dominée qui aurait dû permettre aux hommes de Fabio et Dylan de prendre le large et de classer l’affaire en 45 minutes seulement. Sans les exploits du porter local et des mauvais choix de nos attaquants le score aurait pu être de 3 voir 4 à zéro sans que personne n’eut pu porter la moindre critique. Brian Baali (voir ci-dessous) a néanmoins pu concrétiser une superbe action menée collectivement pour offrir un avantage aux jaunes et bleus qui demeurera jusqu’au terme de la rencontre. Mais à Venoge s’est bien connu, on aime se faire peur et il est presque devenu une tradition que de ne pas vouloir se simplifier la vie.

La seconde mi-temps allait ainsi se transformer en long pensum avec un bloc qui a soudainement joué dix mètres plus bas acceptant de subir les longs ballons d’un adversaire qui n’avait que ça à faire valoir. Probablement surpris de jouer sur un terrain digne des meilleurs techniciens, les visiteurs balbutiaient les fondamentaux et offraient quelques belles frayeurs à l’assistance qui redoutait le vieux match nul ou, pire, la défaite qui fait mal au ventre durant plusieurs jours. On pense notamment à ce long ballon que Raph a vu passer loin au dessus de sa sortie aérienne pour être dégagé sur la ligne par un Nelshino qui sauvait son portier en mode miracle.

Plus de peur donc que de mal avec une excellente première mi-temps qu’il faudra reproduire deux fois pour aboutir à un match référence qui pourrait, pourquoi pas, se produire dimanche prochain contre l’un des gros morceaux du groupe, Sainte-Croix. Car en ayant conforté sa 5ème place avec 22 points, la Une arrive à un moment crutial et vérité de la saison. Parviendra-t-elle enfin à prendre des points à l’une des quatre équipes de tête (que des défaites d’un goal au premier tour) pour se rapprocher d’eux ? Sachant que toute autre opération la verra probablement sillonner le ventre mou du classement d’ici le mois de juin. On est convaincu que ce groupe qui a retrouvé le plus dur, soit un esprit de guerrier qui fait sa marque de fabrique historique, montera encore en puissance cette semaine pour livrer une grosse prestation dimanche prochain sur un terrain plus favorable au jeu qu’il aime (petite pique gentille aux nombreux jardiniers de la Une).

 

Programme de la semaine :

Lundi 1er avril à 20h00 à Penthaz : Venoge 40+ – Cossonay

Mardi 2 avril à 17h45 au tribunal de Montbenon : Venoge comité

Mercredi 3 avril à 20h00 à Lausanne : LS – Servette (160 juniors, parents, seniors et comitards)

Jeudi 4 avril à 20h00 à Penthaz : Venoge 30+ R – Nord Gros de Vaud

Jeudi 4 avril à 20h15 à Thierrens : Thierrens – Venoge 30+ C

Vendredi 5 avril à 20h00 à Penthalaz : Venoge II – Croy

Dimanche 7 avril à 15h00 à Penthalaz : Venoge – Sainte-Crox