Tomber pour mieux se relever

308 visites
Actualités

***

C’est dans la douleur et les tensions multiples qu’un cycle s’est achevé pour la première équipe du club. Après trois ans de progression et succès ayant aboutis sur une promotion en 2ème ligue et un premier tour prometteur à ce niveau, l’âme et l’état d’esprit qui avaient porté cette magnifique épopée se sont lentement mais surement évanouis pour expliquer une large part de la relégation en 3ème ligue.

***

Bien que les contingents qui étaient à disposition des deux tours de cette saison permettaient largement d’espérer se situer devant nombre d’équipes de loin pas meilleures, force est de constater qu’il a manqué l’essentiel, ce qui a fait que d’autres l’ont fait et pas nous.

Les chiffres et les statistiques ne mentent pas avec une relégation sportive qui ne souffre d’aucune contestation et sans excuses possibles autres que les mauvaises. Le club n’a donc de choix que d’accepter la sanction ultime et le retour à la case départ au moment où chacun des acteurs de cette saison doit prendre sa part de responsabilité à quelques hauteurs qu’elle soit.

A l’heure des comptes le cycle de cinq ans qui s’achève sous la conduite de Luis Rodrigues successivement assisté par Alberto Delindro, Olivier Junod, Fabio de Almeida et Ricardo Rodrigues, laisse dans le cœur des jaunes et bleus une première partie emprunte de succès mémorables, d’une ambiance extraordinaire et d’un état d’esprit de combattant qui a fait la réputation de notre équipe fanion loin à la ronde. L’histoire d’une période euphorique gravée dans nos esprits et même jusque sous nos casquettes.

Le printemps 2017 s’est révélé être le début d’une dynamique bien moins vertueuse pour partie liée à des éléments imprévus (multiplications des matchs, blessures, transferts de dernière minute) mais également et surtout à des tensions internes qui ont vu un certain nombre de cadres partir pour d’autres horizons ou d’autres équipes au sein du club. La virtuelle première place de l’automne s’est rapidement transformée en pensum pour un premier sauvetage dans la ligue aussi précieux qu’heureux.

L’été 2017 a donc été le théâtre de nombreux changements avec l’arrivée notamment de Fabio de Almeida dans le staff, en provenance de FRM, qui a su insuffler un renouveau d’exigences et de rigueur au cœur des entrainements. Si cette nouvelle approche, digne d’un management professionnel, a su trouver l’adhésion du groupe elle n’a en revanche pas eu l’effet escompté en termes de points sur la première partie de saison (13). Pire, le FC Echichens allait proposer, dans une démarche à saluer, les reines de sa première équipe (2ème ligue interrégionale) à notre nouvel assistant qui ne pouvait refuser une telle offre en retrouvant notamment une grande partie des juniors qu’il avait suivi tant d’année à FRM. Un départ prématuré que le club a soutenu tout en mesurant clairement ses possibles impacts.

Enfin nous arrivons sur ces derniers mois de championnat correspondant au second tour de la saison qui a renouvelé, en pire, le scénario de celui de la précédente. Deux départs à l’étranger, deux blessures graves en fin de préparation et un groupe fait de belles individualités mais qui n’a jamais su trouver le liant suffisant excepté à deux exceptions contre Renens et Lutry. Car ces victoires héroïques qui n’ont souffert d’aucunes discussions resteront comme des faits d’armes isolés, y compris à la buvette contre Renens. Aujourd’hui on échangerait bien ces victoires contre d’autres en pensant dans cette seconde phase à Benfica, Aigle, Jorat-Mézières, Cheseaux, Crissier, Bosna ou encore Grandson qui ont toutes été largement à portée.

Les chiffres et les statistiques ne mentant pas. La relégation est claire.

Un cycle se termine donc et voit d’abord le staff actuel partir. La pige de Ricardo Rodrigues ayant été relativement courte on s’adresse aujourd’hui principalement à Luis Rodrigues dont on oubliera aucun des moments de son mandat à la tête de notre Une entre les très bons qu’on retiendra avant tout et les plus récents malheureusement largement plus mitigés voir décevants qui ont entrainé la fin de cette aventure. Il gardera quoi qu’il arrive une place particulière dans la jeune histoire du FC Venoge en lui souhaitant le meilleur et tout le succès possible dans les futures étapes de sa carrière d’entraineur.

Dans son sillage le club s’attend à d’importants départs dans le contingent tout en souhaitant conserver tous ceux qui souhaiteront poursuivre dans le cadre d’un nouveau cycle, avec un nouveau staff et avec des objectifs toujours ambitieux mais prenant en compte l’expérience tantôt bonne ou mauvaise de celui qui s’achève.

Le club doit également rester conscient de ce qu’il est et surtout de ce qu’il ne doit pas devenir. En ce sens il est certain que la deuxième ligue reste une catégorie de jeu qui exige de notre club de vivre au-dessus de ses moyens et/ou de devoir s’engager sur des terrains (argent, travail, etc.) qui le font souffrir et le mette en danger. La question des juniors et de la relève, absente hier, aujourd’hui et pour plusieurs années encore, prend donc tout son sens et toute sa dimension.

Néanmoins la première équipe doit rester la locomotive d’un club et la troisième ligue est peut-être aujourd’hui celle qui correspond aux ressources du club. Cette nouvelle aventure qui commence nous permet d’accueillir un nouvel entraineur en la personne de Dalip Limani, 32 ans, qui sera assisté d’Antonio Cassella. Récemment engagé en tant qu’assistant à Pully (2ème ligue), ancien entraineur principal de Bosna Yverdon (2ème ligue) et de Savigny (3ème ligue), Dalip Limani a déjà intégré le club et le staff de la Une sur les dernières semaines pour tenter d’augmenter les chances d’un sauvetage dans une ligue que tous auraient souhaité conserver malgré tout.

Les circonstances étaient toutefois insolubles et Dalip sera donc bel et bien à la tête d’un projet de reconstruction dès cet été, en 3ème ligue. Le défi est immense à commencer par la constitution d’une équipe qui sera forcément beaucoup remaniée avec une capacité à convaincre diminuée en raison de la relégation. Pour autant le discours de l’homme et les compétences de l’entraineur sont autant d’éléments positifs qui ne manqueront pas d’insuffler une nouvelle énergie pour ce nouveau cycle qu’il nous tarde déjà de débuter et ce malgré les difficultés et les doutes actuels. Et lorsque l’on sait qu’Assens et Saint-Légier sont immédiatement remontés …

Car tout n’a qu’un temps dans un club et que ceux qui le servent doivent toujours le faire dans son intérêt, bénévoles ou non.

Au moment de prendre un peu de vacances (sportivement parlant) reste donc à saluer chacune et chacun d’entre vous, quelle que soit votre implication pour le club, pour votre soutien passé, présent et futur et ce autant dans les bons que les moins bons moments, surtout les moins bons. Profitez bien de l’été, de la suite de la coupe du monde et au plaisir de vous retrouver pour la saison 2018/2019.